La Conscience de Soi dans l’Expérience de la Transe – Michel Nachez

Il y en a différentes sortes d’ENOCs. Ils peuvent être soit
spontanés, soit induits par soi-même ou par quelqu’un
d’autre.
Voici les types d’états de conscience que l’on peut
classer dans cette catégorie: rêverie,
relaxation et états sophroniques, méditation, contemplation, créativité, hypnose, auto-hypnose, états hypnagogiques, rêve dont
rêve archétypal, rêve prémonitoire…, rêve lucide, vision,
tous types de transe, extase, révélation, effet « Eurêka », illumination, transe ecsomatique (OBE), expérience de mort
rapprochée (NDE)…
Cette question de la vigilance en ENOCs me semble primordiale
pour une bonne estimation de l’expérience et aussi pour la
meilleure mémorisation possible de celle-ci. Un esprit confus par
exemple, plus proche du sommeil que de l’état de veille, ne
pourra pas garder une mémoire fidèle de l’expérience ENOC.
Cette mémoire sera entachée de bribes de séquences oniriques,
d’images hypnagogiques et de contenus brouillons. En effet, cette
réminiscence confuse engendre un vécu plutôt proche de l’état de
rêve et donc peu intéressant en ce qui concerne l’exploration des
univers qui se révèlent dans les ENOCS. Une expérience forte,
claire et bien conscientisée est bien plus enrichissante.
Dans ce texte j’aborde donc ce sujet de la vigilance et de la
conscience de soi dans un type particulier de transe. Nous y
verrons des aspects de la profondeur de l’expérience de transe et
la question de la conscience de soi et du rapport au corps
physique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici